Jeux Olympiques Paris 2024


  • Marseille

    Les JO s'annoncent comme une laboratoire grandeur nature, et méritent sans doute un dossier dédié pour centraliser et suivre les projets technopoliciers associés...


  • Marseille

    L'Agence de la recherche nationale a retenu 6 projets visant à "développer les meilleures solutions technologiques pour répondre aux problématiques de sécurité que posent ces évènements. Ils constituent également une opportunité pour la filière des industries de sécurité en termes de structuration, de développement de l’innovation et de rayonnement international", lancés en janvier 2020.
    Ces projets se trouvent ici: https://anr.fr/fr/actualites-de-lanr/details/news/lancement-des-projets-laureats-de-lappel-a-projets-flash-jop24/n et l'appel à projet (2019) là : https://anr.fr/fr/detail/call/appel-a-projets-flash-securite-des-jeux-olympiques-et-paralympiques-de-paris-2024.

    Projets ("solutions technologiques") retenus :

    Le projet Cap Multi-Can Alert a pour but de développer une plateforme d’alerte multicanaux vers le public, y compris en mode dégradé, adaptée aux contextes réglementaire et technologique en France. Il intègrera les besoins des utilisateurs finaux et les réactions à attendre des populations.

    Le projet DISCRET vise à démontrer qu’il est possible de détecter, en temps réel, des situations atypiques ou critiques, au travers de l’analyse des données d’un opérateur de téléphonie mobile, enrichies par des informations extraites du réseau social Twitter et à proposer un premier prototype de système d’avertissement destiné aux services de gestion de crises, de sécurité et de secours.

    Le projet OKLOS propose d’étudier le phénomène de foule et de développer un logiciel d’analyse en toutes conditions des mouvements de foule et de comportements de groupes au moyen de vidéo protection intelligente dans le domaine visible et infra-rouge. Des stratégies prédictibles de gestion des foules pourront en être déduites pour adapter les dispositifs de sécurité.

    Le projet EASIMob vise à développer un système d’identification innovant à faible coût combinant l’identification biométrique et un code barre 2D haute densité sur support physique ou smartphone. Ce système permettra l’accès différencié des individus à certaines zones réservées selon le niveau d’accréditation et de détecter les individus non habilités à circuler dans ces zones.

    Le projet GIRAFE propose de développer des solutions algorithmiques de supervision de la foule à partir de flux vidéo couvrant tout ou partie des zones publiques. Ces algorithmes permettront notamment de pouvoir alerter les autorités des zones où les formations de foules peuvent devenir préoccupantes, de suivre les flux de foules et d’anticiper de possibles phénomènes de congestion ; mais également de repérer des cas anormaux se produisant au sein de ces foules.

    Le projet MAASTeR (Mouvements de foule Anticipés et Ajustés à la Situation Terrain Réelle) propose la création d’un outil d’aide à la décision à destination des forces de sécurité et opérateurs d’ERP (Etablissement Recevant du Public) focalisant sur la sécurité et la mobilité des personnes. Les innovations technologiques proposées s’articulent autour d’un simulateur de foules auto-adaptatif à la situation terrain réelle à partir de captations vidéo et IoT (Internet of Things / Internet des Objets).



  • Que de joyeusetés... très intéressant en tout cas.



  • Merci pour la veille. Les liens ne marchent plus ou c'est juste moi ?

    Il y a des trucs très bizarres dedans, mise à part les algo de vidéosurveillance automatisée :

    "Le projet DISCRET vise à démontrer qu’il est possible de détecter, en temps réel, des situations atypiques ou critiques, au travers de l’analyse des données d’un opérateur de téléphonie mobile, enrichies par des informations extraites du réseau social Twitter" - quelles données d'un opérateur ? Celles du bornage des tél ? Mais c'est totalement illégal non ?

    Le projet EASIMob vise à développer un système d’identification innovant à faible coût combinant l’identification biométrique et un code barre 2D haute densité sur support physique ou smartphone - quelles données biométriques ? Venant d'où ? D'un fichier ? Hyper bizarre aussi

    Encore merci ! Gardons un oeil là dessus !


  • Marseille

    C'est une erreur d'écriture, le lien vers les projets est celui-ci : https://anr.fr/fr/actualites-de-lanr/details/news/lancement-des-projets-laureats-de-lappel-a-projets-flash-jop24/ et le fichier résumant les projets retenus et les porteurs de projet aap-jop2024-2019-selection-1.pdf.
    Il y a effectivement des trucs bizarres dans tout ça...



  • Merci ! Ca te va si on communique rapidement sur ces infos avec le compte Twitter de Technopolice ?


  • Marseille

    Ah oui bien sûr, aucun problème !



  • Si y a des personnes intéressées, le 27 février, les "jeudi de la sécurité" auront principalement pour thème les JO ! J'y serais :)
    https://file.splio3.fr/7fR/YX/9uPK/


  • Marseille

    @Alouette Ah mais dis donc tout fait rêver là-dedans, Medef, Milipol, décideurs de sécurité, et même cocktail networking ! :) Tu nous feras un petit débrief !?



  • @Lestofante Oui bien sur!



  • Voilà le compte-rendu du Jeudi de la sécurité au Medef sur "Quelles innovations au service des grands événements après une années de concertation ?"

    https://pad.lqdn.fr/p/CR_Jeudi_de_la_sécu

    En gros, sortie d'un livre blanc et de propositions/projets de loi en avril 2020 puis "expérimentation" en cette même année, au stade du vélodrome, à Roland Garros et pendant le XV de France en automne


Log in to reply