Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ?



  • @Oncela Ça l'air bien, même si en effet un peu novateur, mais ça se tente. Dire aussi qu'a minima, le défaut de base légale de ces nouvelles formes de surveillance les rend illégale (ce qui est moins puissant car une nouvelle loi réglerait ce problème), mais articulé à des choses plus audacieuses comme ce que tu décris ça pourrait rendre bien...



  • Trop cool @Oncela pour l'analyse ! J'ai l'impression que cette définition juridique est assez large pour y faire rentrer toutes les formes de vidéosurveillance automatisée ?

    Et un autre argument (je ne sais pas si c'est possible de le traduire juridiquement) serait de dire que c'est impensable que ce soit des entreprises qui puissent décider de la norme, de ce qui est normal ou anormale dans une société. Or, c'est ce que font tous les dispositifs d'aide à la décision : alerter les opérateurs vidéo parce qu'une personne est restée statique 300 secondes, qu'une autre court dans la rue. Ou encore si une alerte est donnée car un individu fait des grands gestes, ce qui est considéré comme un "comportement suspect" par le logiciel.
    Bref cela donne des pouvoirs énormes sur les entreprises qui conçoivent les algo de VSA



  • @Selim a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    le défaut de base légale de ces nouvelles formes de surveillance les rend illégale

    Ah oui oui, on laisse toujours cet argument en filet, y a aucun doute. Mais ça me semble trop risqué de se contenter de cet argument sans être plus agressif et constructif à côté - et j'imagine qu'il faut être audacieux pour être agressif :)



  • @Alouette a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    c'est impensable que ce soit des entreprises qui puissent décider de la norme

    C'est vraiment une bonne approche, mais je l'ai pas encore assez creusé perso. Je pense que c'est la même réflexion qu'on va avoir vis à vis de la police prédictive (et même de la justice prédictive). Je pense que @bastien a déjà un peu avancé sur la question.



  • @Oncela a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    C'est sûrement ce dernier critère de « entraîner une discrimination » qu'on doit renforcer et expliciter, car le texte ne dit rien de précis lui-même. Mais je pense pas que ce soit compliqué de défendre que subir un contrôle policier après avoir été individualisé dans une foule est une discrimination. « Discriminer » est au sens littéral synonyme de « individualiser » (c'est son seul et unique sans, d'ailleurs, non ?), et c'est bien ce que cherche à faire la VSA la plupart du temps.

    Classe. C'est bon les "illuminations" d'@Oncela un vendredi après midi;-) Après le point sur la discrimination, faudrait s'assurer que tout le monde, enfin at least la directive, l'entende de la même façon...

    @felix: juste sur le fait que les caméras soient, ou non équipées nativement, ca dépend vraiment du modèle. Tu vois le projet Aquilae (@Ju en a parlé ici) (mais briefcam de meme) vend son avantage sur le fait qu'il n'y a pas besoin de changer les caméras. En bref ils font l'analyse sur le flux recu par toutes les caméras lanbda. Donc en gros si oui ou non elles sont vendues avec le logiciel intégré, ca ca dépend du modèle.



  • Ce thread m'a permis de comprendre que la VSA, beaucoup plus que le reco faciale, entretient un rapport très important avec l'idée de futur, de prédiction. On ne recherche pas tant une valise ou un corps pour l'identifier, mais pour cerner son futur.

    C'est un changement de paradigme que je trouve passionnant.

    J'en arrive à me dire que le profilage publicitaire GAFAM et le profilage sécuritaire Technopolice sont les revers de la même pièce : les GAFAM prédisent nos envies pour nous laisser sur le droit chemin de la consommation ; la police prédit nos déviances pour nous laisser sur le droit chemin de la consommation. Et tout ça avec les mêmes outils : études statistiques en amont, puis pose de capteurs partout en aval, pour détecter les événements révélateurs de notre futur.



  • @Oncela a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    Et tout ça avec les mêmes outils : études statistiques en amont, puis pose de capteurs partout en aval, pour détecter les événements révélateurs de notre futur.

    Yes...Prédire et conduire...

    Btw, en regardant SHARE, on voit que eux se concentre vraiment sur "Biometric mass surveillance".



  • @cccccc Oui, la campagne des amies serbes, c'est très centré sur la reconnaissance faciale. C'est aussi le choix d'EDRi avec leur campagne à laquelle ont est associés. Mais -- au risque de me répéter -- je crois qu'il est vraiment important de commencer à parler de ces autres formes de VSA et de leurs dangers, qui ne sont pas juste de l'ordre de l'identification mais aussi de l'anticipation, du suivi, de détection de l'anormal, du passage à l'échelle de la vidéosurveillance via l'automatisation, dans une approche gestionnaire -- parfois simplement statistique (exemple de Two-I qui dans sa démo calcul en temps réel le nombre d'attroupement de + de 3, 5, ou 7 personnes dans les grandes villes françaises à partir de l'analyse vidéo).


  • Marseille

    @felix a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    Ton hypothèse est d'autant moins théorique que comme l'ont relevé les gens du groupe @Carto à Marseille, les caméras sont nativement équipées de logiciels d'analyse automatisée. D'ailleurs @eda tu as les rèfs des modèles ?

    Je viens de poster un résumé avec toutes les infos et les spécifications comparées des trois modèles identifiés + 1 modèle fortement soupçonné dans ce post en te pinguant @felix. Pour les détails très détaillés des caméras faut lire le manuel, il est mis parfois en lien dans les messages du fil. Vous me dites si besoin d'analyse plus poussée ou des questions précises ;)



  • @felix a dit dans Qu'est-ce-que la vidéo-surveillance automatisée ? :

    du passage à l'échelle de la vidéosurveillance via l'automatisation, dans une approche gestionnaire

    On est bien d'accord.


Log in to reply