La France n'a pas de tests, mais elle a de l'IA...



  • Depuis lundi, une IA répond aux personnes qui pensent être contaminées par le Covid-19. D'après le communiqué publié, le système serait "capable de synthétiser les informations médicales transmises" et "de détecter les signes de gravité de la maladie, ainsi que les patients vulnérables nécessitant une attention particulière".

    Fait intéressant, le système est destiné "toutes les personnes de plus de 15 ans". En raison de la difficulté à recueillir le consentement des parents au traitement des données médicales pour les plus jeunes ?

    "La visualisation et l’analyse des données collectées sont assurées via la collaboration entre l’INSERM et e.Voyageurs SNCF. L’ensemble des données sera régulièrement communiqué à Santé publique France."
    [...]
    Ce bot vocal permettra d’alimenter de manière anonymisée la base de données de Santé publique France sur le Covid-19

    Le projet, développé en "mode agile", serait audité par une société du nom de Privacy Impact, dirigée par un ancien de la CNIL reconverti dans le consulting, Matthieu Camus. Ça sonne très privacy-washing :

    La liste des partenaires du projet est un assemblage hétéroclite dont le seul intérêt commun semble être la collecte de données.
    Liste complète : Inserm & Université de Paris, e.Voyageurs SNCF, ALLO-MEDIA, APPLIGO OPENDEV & Cibiltech, PRIVACY IMPACT, France Rein, Société d’importation des pharmaciens de la Réunion (SIPR), Allianz France, OVH Open Solidarity, Red River West, Voxygen, Fondation Cœur et Artère.

    Enfin, le document précise que :

    Ce projet a reçu le soutien de la Fondation de l’AP-HP présidée par Brigitte Macron.

    Nous voilà rassuré-e-s !

    Le communiqué :


Log in to reply