Roubaix





  • Une demande CADA peut être is qqn ne l'a pas déjà fait?



  • Incroyable ! Carrément pour la demande CADA, tu veux t'en occuper ? Sinon jpeux le faire :)
    Merci pour l'info !



  • Le dispositif ne repose pas que sur des caméras lambda, mais sur une haute technologie. « Nous nous appuyons sur un logiciel d’intelligence artificiel, Briefcam. Nous pouvons créer des scénarios à partir d’algorithmes, pour anticiper sur les violences urbaines notamment ou lutter contre les vols à la roulotte sur les parkings. Aussi, lors d’une disparition d’enfant, on peut dans une foule ‘effacer’ les adultes pour ne voir apparaître que les enfants et suivre leurs itinéraires… »

    Ce logiciel permet d’étudier les flux des piétons et des voitures : « C’est une aide à la décision sur l’implantation ou non de dos-d’âne ou de passage piéton, de comprendre l’accidentologie de certains carrefours aussi ».

    Cette vidéo-surveillance permet actuellement de traiter trois affaires de dépôt sauvage d’ordure par jour, avec verbalisation, et deux à trois affaires de stupéfiants par semaine, sans compter les dizaines de vidéo-verbalisation routière quotidienne. L’effet dissuasif du dispositif ultra-connecté pourrait rapidement porter ses fruits.

    Tout de même...



  • https://www.lavoixdunord.fr/480376/article/2018-11-01/la-police-municipale-va-atterrir-dans-un-immeuble-de-la-rue-foch
    si quelqu'un.e a accès à cet article, je voudrais bien le lire, histoire de voir s'il y a un peu plus d'info...





  • Briefcam... encore une boîte israélienne.
    https://www.briefcam.com/company/about/



  • Hello, voilà une fiche sur la ville de Roubaix sur le carré qu'on va bientôt publier sur le site Technopolice. S'il y a des personnes qui veulent ajouter des trucs /relire /etc c'est ici https://carre.technopolice.fr/#90075115 :)



  • @Alouette voici l'article:
    La police municipale va atterrir dans un immeuble de la rue Foch

    PAR Bruno Renoul brenoul@lavoixdunord.fr ROUBAIX. C'est un immense bâtiment, d'une superficie de 1667 m² sur six niveaux. Au nº25 de la rue Maréchal-Foch, à deux pas de la mairie, l'immeuble est vide depuis cet été. Son ancien pensionnaire, le département Statistiques et traitement informatique de données (STID), a déménagé au campus-gare dans les nouveaux locaux de l'IUT-C, dont il dépend.

    Un budget de 2,8 millions d'euros

    Les lieux ne resteront pas déserts très longtemps: dans quelques mois, sans doute une année, ils accueilleront le nouveau siège de la police municipale, actuellement répartie sur deuxsites différents, à McArthurGlen. «On a visité beaucoup de bâtiments qui ne correspondaient pas du tout à ce que nous recherchions, notamment en ce qui concerne le centre de supervision urbain (CSU), qui retransmet 24 heures sur 24 les images de la vidéosurveillance des villes de Roubaix et Wasquehal», commente Margaret Connell, l'adjointe au maire de Roubaix en charge de la sécurité. L'immeuble, qui avait été vendu par la municipalité roubaisienne à l'État pour un franc symbolique en 2000, lui a été mis à disposition à titre gratuit pour une durée de 25 ans, selon une convention ratifiée au dernier conseil municipal. Avant de pouvoir y installer la police municipale, le service prévention et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), soit une centaine de personnes, la ville va devoir réaliser des travaux d'aménagement à l'intérieur du bâtiment: 2,8 millions d'euros ont été budgétés pour cette opération, selon Margaret Connell. «Le plus gros de la somme représente l'achat du matériel pour le nouveau CSU. Il y aura aussi des travaux de mise en accessibilité ainsi que l'installation de douches et de vestiaires», énumère l'élue, qui ne se risque pas à fixer une date pour l'atterrissage de la police municipale dans ces locaux. Ce transfert s'inscrit dans le cadre plus global d'une refonte totale de la police municipale depuis l'arrivée de Guillaume Delbar à la tête de la mairie, en 2014, et de l'ancien officier supérieur de gendarmerie Dominique Paulo à la tête du service de sécurité et de prévention, fin 2016. Les policiers municipaux, plus présents sur le terrain, participent de plus en plus à des opérations conjointes avec la police nationale. L'équipement s'est également enrichi, les policiers ayant été dotés de caméras-piétons en janvier 2017 puis de flash-ball et de pistolets à impulsion électrique fin 2017. À partir du mois de mars, ils seront munis d'armes à feu.

    l'article en pdf



  • merci !!



  • Merci @gmmt !



  • Et si c'est possible, y a cet article aussi qui a l'air intéressant, si quelqu'un.e l'a en clair ? :)

    https://www.lavoixdunord.fr/714622/article/2020-02-24/les-cameras-de-roubaix-reliees-l-intelligence-artificielle-demele-le-vrai-du


Log in to reply