Palantir, Huawei, Kaspersky: le cri d'alarme d'un ancien de la DGSE sur la cybersécurité



  • Une interview de l'ancien directeur technique de la DGSE, où il appelle à des solutions européennes ou françaises en matière de cybersécurité (solutions fondées sur des capacités d'analyse Big Data qui intéressent aussi la Safe City, laquelle permet justement l'émergence de ces champions nationaux) :

    La DGSI et Airbus utilisent les logiciels d’analyse big data de l’américain Palantir, qui s’était lancé avec le concours financier de la CIA. Est-ce une erreur ? Faut-il créer une alternative européenne ?

    Rappelons d’abord que si la DGSI a choisi Palantir, c’est parce qu’il n’y avait aucune alternative française et que dans la situation de la France, il y a deux ans, c’était une faute grave de ne pas le faire. Ni les start-up, ni des grands groupes n’ont pour l’instant assemblé dans un logiciel unique toutes les technologies nécessaires. Tout n’est pas perdu pour autant : il est bien plus facile de développer un Palantir européen aujourd’hui qu’il y a dix ans, car beaucoup de briques logicielles sont désormais en open source. Je pense qu’il est possible d’atteindre un niveau technologique comparable à celui de Palantir en deux ou trois ans, si on y met les moyens humains et financiers. On peut déjà s’appuyer sur des acteurs prometteurs, comme les start-up françaises Saagie, Flaminem.



  • Petite coquille sur l'url de l'article :) Je suppose que c'est celui-ci : https://www.challenges.fr/entreprise/cybersecurite-le-cri-d-alarme-d-un-ancien-de-la-dgse_649379



  • corrigé ! merci !