La police nationale utilise la reconnaissance faciale pour l'analyse vidéo



  • On s'en doutait évidemment, surtout depuis l'hiver dernier et l'insistance sur l'importance de l'analyse vidéo dans la répression du mouvement des Gilets Jaunes. Je viens de tomber sur ces articles (1, 2) qui confirment l'utilisation par la police nationale des solutions d'Idemia (ex-Safran biometry + Oberthure) depuis la mi-2016. Sans doute à creuser...