La gendarmerie ne parvient toujours pas à prédire l’avenir





  • Merci pour la publicité ! Ce qui est intéressant, je trouve, c'est justement la mesure de l'efficacité de ces dispositifs de prévention, qui est complexe à mesurer... Et aussi, la communication à outrance, au risque de donner des chiffres farfelus pour faire plaisir à tout le monde, hiérarchie comme journalistes.



  • Les mesures d'efficacité de ce genre de domaine, c'est un domaine de recherche à part entière il me semble ou bien a minima un travail (recherche de mesure dite objective).
    Il faut pouvoir comparer sur des situations similaires (contexte, période de temps, lieu, etc.) le modèle avec et sans pour voir si un système a plus de réussite que l'autre ou non.
    Problème, bah on vit dans un monde en évolution constante, en particulier en ce moment dans un contexte très troublé, qui ne permet pas de vraiment trancher amha.
    J'aimerai bien trouver du temps pour pousser un peu ce genre d'études statistiques afin de voir ce que ça donne, sortir les variables classiques d'étude de ces modèles, les statistiques habituelles.
    Parce que là, parler de 1% d'amélioration sachant qu'on s'attaque à 8% de baisse de cambriolages, ça ne veut pas dire grand chose, on a aucune idée de l'écart-type, de la variance, etc. Sûrement mon côté scientifique qui parle, mais ça me stresse de voir ce genre d'absurdités publiés par la GN.

    Comme tu le dis, il est facile de sortir des gros chiffres, et en statistiques il est très facile de «mentir» par omission. Ça me rappelle toute cette époque des articles des «gaydars» qui en fait avaient une «efficacité» (je n'aime pas ce terme du tout, mais je ne vois pas d'autre terme pour remplacer) complètement nulle, mais qu'iels essayaient de faire passer pour efficace.

    J'ai beaucoup aimé l'analyse qui a été faite des résultats publiés, qui me semble vraiment sérieuse et tape là où ça fait mal.


Log in to reply