Projet média citoyen sur le droit à la ville et la surveillance



  • Bonjour à toustes,

    Je vous partage ici un projet citoyen sur le droit à la ville à Marseille. La question de la surveillance et de la safe city sont un des axes majeurs de réflexion du projet. N'hésitez pas à vous inscrire ou à en parler autour de vous !

    Nous vous invitons à vous inscrire à nos rencontres sur “la surveillance dans l’espace public des villes connectées” (26 nov), “la qualité de l’air” (2 déc) “le mal logement” (10 déc). Proposées par l'Office du Rienrisme, elles auront lieu en ligne de 18:00 à 19:30.

    Chaque rencontre compte sur la présence de chercheurs, spécialistes et militants impliqués soit dans la recherche soit dans la mise en place d’actions en rapport avec les problématiques abordées. Des membres d' Architecte sans Frontière, Un Centre ville pour tous, mais aussi des projets Particules et ATMOSUD ou encore la Quadrature du net et du Projet Technopolice partagerons leurs expériences pour animer la première partie des ateliers qui termineront par un échange de propositions d'actions à mettre en place lors de nos ateliers prévu en janvier.

    Dans quel cadre propose-t-on ces rencontres ?

    Dans le cadre du projet international Mediactivism qui consiste à rassembler des activistes européens dans différents domaines relatifs au Droit à la Ville, l'Office du Rienrisme et son espace digital vous accueille et vous offre une nouvelle vision de la monopole Ex-Marseille Provente….

    Pensé au cours d’une réflexion autour de la thématique “Marseille labellisée : vivre ensemble et gentrification” l’Office du Rienrisme s’imagine comme une réponse à une volonté de contre-labellisation: Comment concevoir et faire vivre un espace de résistance à la ville profitable, marchandisée, vitrine non plus d’elle-même, mais de ses décideurs
    ?
    L’Office du Rienrisme entend produire un contre-discours issu des représentations et de l’imaginaire des habitants par la création de labels citoyens. Cette labellisation s’appuie sur un travail de production d’indicateurs et de centralisation de données. Elle réunit des informations et données utiles pour aiguiser et produire un discours critique sur la ville, telle que définie par les institutions .

    Des ateliers au cours duquel nous définirons des actions communes pour répondre aux 3 problématiques abordées au cours des ateliers, seront organisés en janvier 2021.

    POUR PARTICIPER AUX RENCONTRES EN LIGNE CLIQUEZ ICI:

    “la surveillance dans l’espace public des villes connectées” (26 nov - 18h00 / 19h30)

    “la qualité de l’air” (2 déc - 18h00 / 19h30)

    “le mal logement” (10 déc - 18h00 / 19h30)


Log in to reply