À Marseille, la VSI made in china (ZTE)



  • Un rapport (pdf) de Alvaro Artigas, chercheur à Sciences Po, sur Huawei et ZTE, leur histoire et leur lien au gouvernement chinois, leurs investissements dans les safe cities de par le monde. Et notamment à Marseille :

    An initial step has been made in this sense by the agreement of prefectural authorities with the Prime Minister office and the Ministry of the Interior for the purposes of sharing data statistics, pertaining to the nature and location of all crime-related events in Marseille.

    On s'en doutait fort... malheureusement cette info n'est pas sourcée. Requête CADA ?

    ZTE was granted a public contract by the Marseille Municipal Government to develop a National Public Security System of the city, under the name “Marseille City Surveillance". The contracting period began in 2011 and was to be implemented over a period of 18 months. The most salient innovation brought by ZTE is to be found in a platform combining the creation of a control operation center (Centre de Supervision Urbain or CSU in French 1 ) backed by the installation of nearly a thousand CCTV cameras by the end 2016, to be expanded to 2000 by 2020 throughout the different city districts (http://www.marseille.fr/epresse/documents/thesaurus/documents/29957/2507-fpcsu.pdf) . Such a transformation has been made possible by the adoption of intelligent image recognition software in 2017, intended to facilitate data processing routines of the existing CCTV network and expedite sound and visual pattern recognition. ZTE had to overcome at first existing compatibility issues with Marseille’s Western surveillance platform type and had further to deploy unprecedented large capacity hardware on network and storage. This was the result of 1080p video quality rendering demands by the authorities, with two distributed storage centers, a central storage and monitoring center and a multicast to local police authorities for purposes of coordination.

    Je ne m'étais pas encore vraiment intéressé à la vidéosurveillance classique à Marseille, en dehors d'un article de Manach l'an dernier. Et je suis étonné de voir qu'ils pratiqueraient en fait déjà l'analyse vidéo automatique. Mais ça expliquerait les références sibyllines à la VSI dans le CCTP pour le marché avec Engie Inéo qu'on avait obtenu.

    Ça vaudrait le coup de creuser et de faire une demande CADA pour voir exactement comment ces outils sont utilisés (#todo)...



  • J'ai rédigé une demande CADA pour avoir plus d'informations, mais malheureusement on est obligé de rester générique.

    Monsieur le Maire,

    Je voudrais par la présente solliciter la communication (de préférence par voie électronique) des différents documents administratifs suivants, en vertu de l'article L.2121-26 du code général des collectivités territoriales et du titre 1er de la loi modifiée n°78-753 du 17 juillet 1978:

    • Les documents produits depuis janvier 2018 par les services de la ville de Marseille et/ou leurs prestataires relatifs à l'Observatoire Big Data de la tranquillité publique (l’expérimentation en cours et menée par la ville de Marseille avec l’entreprise Engie Inéo), notamment l’étude d’impact associée à ce projet (une obligation légale – la CNIL m’avait indiqué l’an dernier être en attente de ce document, communicable d’après la jurisprudence de la CADA1).
    • Les documents relatif(s) aux partenariat(s) conclu(s) entre la ville de Marseille et le préfet de région, en lien avec le gouvernement (Premier ministre et ministère de l’intérieur) tendant au partage de statistiques relatives à la délinquance.
    • Les documents liés au(x) partenariat(s) ou prestation(s) passés entre les services de la ville de Marseille et des entreprises privées, notamment l’entreprise ZTE, tendant à l’utilisation de solutions technologiques dédiées à l’analyse des flux de vidéosurveillance.

    Les documents sollicités incluent notamment les conventions, dossiers, rapports et études, dossiers de subvention, procès-verbaux des réunions afférentes, correspondances, contrats ou conventions associés.

    Si des juristes (@martin, @Alexis) ou autres ont des conseils de corrections ou d'ajouts avant que je n'envoie mon courrier, je suis preneur :) !



  • Je rajouterai, "y compris leurs éventuelles annexes et avenants" à la fin.

    Je rajouterai "notes internes" dans la liste.

    Je modifierait le 2ème item comme suit : "entre la ville de Marseille et le préfet de région et/ou le gouvernement" sans préciser Premier ministre et ministre de l'intérieur.

    Ça vaut le coup d'être tenté, mais je crains qu'on réponde que la demande est trop large et ne vise pas un/des document(s) précis.



  • Merci pour ton retour !

    @Alexis a dit dans À Marseille, la VSI made in china (ZTE) :

    Ça vaut le coup d'être tenté, mais je crains qu'on réponde que la demande est trop large et ne vise pas un/des document(s) précis.

    Tu vois un moyen d'éviter cet obstacle ? Le chercheur qui a rédigé l'article ci-dessus ne répond pas à mes demandes de précisions. Est-ce qu'une demande qui viserait à faire la liste des documents en lien avec ces projets pourrait constituer une étape préalable et utile ?



  • @felix Tu peux essayer de faire ça mais autant le mettre dans la même demande. On saisira la CADA de toutes façons...