Argument statistique


  • Marseille

    Hello,
    J'ai eu une idée pour essayer de "démontrer" théoriquement l'inutilité des dispositifs.

    Imaginons qu'on ait un algo de détection fiable à 99%
    Il produira forcément

    des faux positifs
    des faux négatifs
    des vrais positifs
    des faux négatifs
    

    Si on a disons 1 000 000 personnes / jour qui passent devant X caméras, pour 100 situations réelles à détecter. Combien de vrai positif, combien de vrai négatif, combien de faux positifs, combien de faux négatifs ?

    En gros, si mon raisonnement est correct, le système devrait déclencher plus de fausses alertes que de vrais situations (à cause du fait que le système ne pourra jamais atteindre une fiabilité de 100%, et que la plupart des données attendues devraient être des faux négatifs, les faux positifs seront donc surreprésentés)

    Allez petit calcul :)

    pour mettons 1 000 000 de personnes qui passent dans le système, on a 100 contrevenants, et 999900 innocents
    le système devrait trouver

    99 vrais positifs (bien)
    1 vrai négatif (oups)
    989901 des faux négatifs (bien)
    9999 des faux positifs (gros gaspillage de temps et de ressources pour la police)
    

    Bref, si ça vous intéresse on peut en discuter, affiner le raisonnement, etc.

    C'est vaguement inspiré de cet article, que j'ai lu il y'a longtemps, sur les problèmes soulevés par les tests de dépistage systématique du cancer
    http://www.jaddo.fr/2016/06/19/et-mes-fesses-elles-sont-roses-mes-fesses/

    et selon cet article, mon raisonnement semble ok, il y'a bien une explosion des faux positifs (7 faux positifs sur 8 détections).
    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/le-fiasco-de-la-reconnaissance-faciale-testee-par-la-police-de-londres-20200305


Log in to reply