Municipales à Marseille


  • Marseille

    Stéphane RAVIER, candidat FN, lance pléthore de propositions de technopolice sur https://www.stephaneravier.com/proteger-les-marseillais/ :
    « - Repenser la vidéoprotection pour traquer racailles et trafiquants, pas les automobilistes ! Acquisition de caméras mobiles déployables partout rapidement (zones de deal ou d’attroupements nuisibles)
    - Application mobile « Marseille sûre » : une personne se sentant en danger pourra le signaler aux policiers avec intervention immédiate
    - Dispositif « Voisins vigilants» déployé sur tout Marseille : la sécurité est l’affaire de tous !
    - Boutons d’alerte, financés par la Mairie, pour les crèches, écoles et commerçants en cas d’intrusion ou de cambriolage, reliés à la vidéosurveillance et au commissariat d’arrondissement »


  • Marseille

    Bruno GILLES, candidat dissident LR, a la proposition suivante sur https://ensemblepourmarseille.fr/environnement :
    « utilisation de ballons pour une surveillance aérienne »



  • @winston-smith ça a le mérite d'être original au moins



  • le programme technopolicier de bruno gilles :

    Plus loin pour la sécurité

    • effectif de 1000 policiers municipaux en fin de mandats (+250 policiers dès 2020, dont une "police verte")
    • utilisation de ballons pour une surveillance aérienne
    • création d'un centre multipartenarial de supervision urbain
    • demande de la gratuité des transports en commun pour les forces de sécurité

    Plus loin pour l'attractivité de la ville

    • thématisation de rues commerciales et de centres commerciaux en lien avec le développement de la SmartCity

    personne ayant eu un impact sur ce programme

    Dominique Angles,
    consul honoraire de l'Estonie (pays pionner sur la question des SmartCity) et décrit comme un "spécialiste du numérique et de la SmartCity"


  • Marseille

    Samia Ghali, candidate dissidente PS, a les propositions suivantes sur https://marseille-avant-tout.fr/wp-content/uploads/2019/12/projet-marseille-avant-tout-2020.pdf :

    « Nº 54 L’installation et le déploiement des caméras de vidéosurveillance seront intensifiés afin de permettre une couverture de tous les secteurs de Marseille.
    Nº 55 Le matériel d’intervention (véhicules, moyens de communication…) sera modernisé et adapté.
    [...]
    Une politique de prévention renforcée : Une centaine d’agents travailleront au sein du Centre de Supervision et de Tranquillité Urbaine qui regroupera le contrôle de la vidéosurveillance, la salle de commandement des opérations ainsi que le centre de traitement des appels d’urgence.

    Au-delà des actions de prévention classique, 2 dispositifs seront développés :
    Nº 66 Le dispositif « voisins vigilants » sera généralisé. Des formations pour les référents de chaque quartier pourront être dispensées par des agents de la police municipale
    Nº 67 Le dispositif « bouton alerte commerçants » pourra être expérimenté par des commerçants volontaires. Mis en place dans d’autres communes, ce dispositif permet moyennant un abonnement de relier les commerçants au centre d’appels d’urgence de la Police municipale pour une intervention rapide. »


  • Marseille


  • Marseille

    Yves BERLAND, candidat LREM, a enfin sorti son programme téléchargeable sur http://berland2020.com/assets/pdf/Programme_Yvon_BERLAND_pour_Marseille.pdf où l'on trouve les mesures de technopolice suivantes :

    « #18 Ouvrir 3 bases de polices municipales innovantes au Nord, au Centre et au Sud de la ville
    #19 Expérimenter une application d’entraide citoyenne d’alerte et de secours
    #21 Installer des radars tourelles autour des écoles, collèges et lycées
    #26 Créons dans chaque secteur une équipe de tranquillité publique pour la nuit
    #30 Mettons les nouvelles technologies au service de notre politique de sécurité :
    • 2 000 caméras de vidéo-protection dès 2021
    • Tolérance zéro sur les délits routiers : campagne de prévention à la sécurité routière, radars et vidéo-verbalisation
    • Application citoyenne de signalement des incivilités pour une intervention rapide et une évaluation de l’action municipale
    #31 Demander au ministère de l’Intérieur d’installer des écrans dans les 3 commissariats de la Police nationale pour le transfert d’images des caméras »


  • Marseille

    Et voilà enfin Michèle RUBIROLA, candidate du Printemps Marseille, qui a déclaré lors d'un interview sur Marsactu le 02/03/2020, pour répondre à la question « On a des lecteurs qui nous parlent de décroissance sécuritaire. On connaissait la décroissance en terme d'énergie, de mode de vie ; est-ce que l'on peut désinstaller des caméras ? » :

    « Il y a aura un moratoire sur la vidéosurveillance. La vidéosurveillance vous savez, elle est peut-être efficace quand il y a eu une agression si on ne se masque pas trop. En prévention, quel est l'intérêt de la vidéosurveillance ? Par contre, la sécurité, ça passe aussi par l'éclairage, donc on va travailler sur l'éclairage public ; on va travailler aussi sur le réaménagement sur l'espace urbain [...], »

    De plus, on a enfin eu ce soir le programme du Printemps Marseillais, il se trouve par exemple sur https://gomet.net/printemps-marseillais-programme/ et voici ce que l'on peut y lire à propos de la technopolice :

    « La question de la sécurité ne se réduit pas au déploiement de la Police et aux caméras de surveillance. Elle est liée aux inégalités sociales et territoriales, au déficit d’éclairage et de transport public, à l’insuffisance en matière de prévention et de traitement des toxicomanies, des violences familiales et conjugales. [...]
    Nous voulons redonner des moyens à l’îlotage et à la présence quotidienne de proximité : la lutte contre le stationnement illégal absorbe les agents de surveillance de la voie publique, près d’un tiers des effectifs est mobilisé sur la brigade de nuit, la vidéosurveillance et la vidéoverbalisation. [...]
    Alors que le thème de la sécurité publique à Marseille focalise l’attention médiatique, son traitement par la municipalité est, depuis 25 ans, marqué par l’opacité. La convention entre les Polices nationale et municipale n’a pas fait l’objet d’un débat en conseil municipal et la sécurité n’est pas débattue avec les Marseillais. Nous voulons o rganiser les Assises annuelles des Sécurités pour Marseille. Chaque année, ces Assises permettront de co-construire, suivre et évaluer la stratégie et les politiques publiques municipales de la sécurité, de la tranquillité publique et du vivre ensemble. [...]
    Mettre en œuvre un moratoire sur les dispositifs de vidéosurveillance. Quatre études nationales successives ont démontré leur inefficacité, et ils sont très coûteux (installation, fonctionnement, personnel mobilisé). [...] »


  • Marseille

    J'ai du mal à bien lire entre les lignes du discours politicien, je trouve ça mou, mais peut être je suis trop radicale ... je lis moratoire, assises de la sécurité, efficace un peu des fois puis plus loin inefficacité démontrée ... éclairage public, police proximité, mais moratoire quoi, ça manque de punch non?

    Vous en avez quoi comme lecture vous ?


  • Marseille

    Merci @Winston-Smith !
    @eda ouais, c'est assez mou et ça dit pas grand chose... c'est un peu le service minimum avec le moratoire et la "co-construction" sécuritaire, plus quelques mots clés de gauche pour faire bien...


  • Marseille

    Kevin (Pacte démocratique) pose la question sur la lettre ouverte contre la vidéo surveillance à Mohamed Bensaada :
    https://youtu.be/xpe0Nuq39KE?t=1393


  • Marseille

    Un article d'un ami ;) très intéréssant sur le système de vote aux municipales à Marseille. Déjà qu'au niveau national c'est franchement des systèmes de votes bien pourris, là à Marseille on a fait encore plus fort :
    http://gcolpart.evolix.net/blog21/on-peut-etre-elu-maire-de-marseille-avec-18-pourcent-des-votes/


Log in to reply