Metz - équipement et utilisation



  • Je viens de voir passer ça sur twitter : https://twitter.com/benjamelmorin/status/1254338108528656384

    Je me demande la légalité du procédé...



  • @Guinness Bonjour.
    C'est vrai, à Metz la police utilise des drones pour surveiller pars et promenades au bord de Moselle qui ont été interdites d'accès par un arrêté préfectoral.
    A ma connaissance, cet engin de surveillance n'est pas utilisé pour surveiller les rues comme à Nice. Il n'adresse pas de message aux personnes qui se trouvent dans les parcs.
    En ce qui concerne la légalité, l'utilisation de drones ne semble que très peu encadrée par la loi.
    La première fois que j'en ai vu un sur Metz, c'était pour une manifestation contre l'implantation d'AMAZON, une manifestation qui se déroulait à l'écart de la ville.



  • [information ajoutée au carré]

    @bldh @Guinness , Metz, qui possèdait déjà des caméras thermiques pour réguler les temps de passage piétons (comme évoqué ici) voit le carnet de commande de l'entreprise locale PROCEDO s'étoffer suite à la crise sanitaire : lien vers article du Républicain Lorrain du 28/04/2020

    • "Comment éviter une deuxième vague de contamination au Covid-19 après le déconfinement prévu en France le 11 mai ? Présente dans le Grand Est, au Luxembourg et à Paris, la société Procedo, basée à Metz, a trouvé une réponse en Asie avec les caméras thermiques corporelles."
    • "Les Bornes Autocontrole Thermique sont arrivées chez PROCEDO. En plus du la prise de T°C, elle contrôlent en moins d'une seconde le port du masque obligatoire!"

    les liens twitter en bas de l'article sont éloquents ... :
    https://nitter.fdn.fr/GroupePROCEDO/status/1254823939022426113



  • @NtsbsnpmhC
    Décidément les entreprises messines sont en pointe dans le domaine de la sécurité.
    Les caméras thermiques utilisées pour réguler les passages piétons ne m'inquiètent pas.
    En ce qui concerne les caméras qui prennent votre température, je trouve le procédé très intrusif et je ne sais pas si leur usage est encadré par la loi, que ce soit pour une utilisation dans l'espace public, en entreprise, ou comme outil de contrôle à l'entrée des centres commerciaux.



  • @bldh Les caméras thermiques sont d'abord testées sur les passages piétons, ce qui n'est certes pas liberticide. Ces test permettent leur perfectionnement, font rentrer l'usage de telles technologies dans les habitudes puis rapidement ont peut les utiliser dans des contextes plus inquiétants, comme actuellement...
    Enfin, sous le coup d'un état d'urgence sanitaire il ne sera pas bien compliqué d'autoriser les dérives sécuritaires ;)



  • Bonjour
    Pendant le confinement Metz met à jour et développe ses équipements : on passe à 148 caméras mais "il n'y a aucune dérive sécuritaire,..., on fait confiance aux messins " précise l'adjoint chargé de la sécurité.
    Des caméras pur répondre aux demandes des riverains.
    Bref si on est encore loin du programme avec 1000 caméras supplémentaires prévues dans le programme du candidat Grosdidier aux municipales, l'équipement s'enrichit tout doucement.
    Des caméras en plus, c'est toujours de la défiance en plus. La défiance et les libertés ne font pas bon ménage. La technologie ne nous aidera pas à faire société.
    L'article du RL: 2020_05_07_RL_Cameras.pdf



  • @bldh Y a la LDH de Metz qui a l'air bien motivée sur la vidéosurveillance (sur twitter) ! J'ai essayé de les contacter mais pas de réponse...

    Et sinon est-ce que quelqu'un sait où ça en est l'histoire de la reconnaissance faciale à l'entrée du stade de foot qui date de janvier ?



  • @Alouette
    Bonjour,
    la LDH à Metz a rencontré TWO I (Monsieur CAZENAVE) et a sollicité le FC METZ.
    Tous deux ont répondu qu'il n'y avait pas eu d'expérimentation, enfin pas tout à fait.
    Monsieur CAZENAVE a répèté ce qu'il avait dit à la presse : ce sont des salariés deTWO I qui se sont prêtés au jeu. A ma connaissance, TWO I compte une vingtaine de salariés. La préoccupation principale de TWO I semble être de se faire une place sur le marché sécurité des JO : un objectif commercial important pour la vie de sa Start UP.
    Monsieur CAZENAVE affirme ses valeurs et le respect des droits. Il dit ne pas croire à la reconnaissance faciale, ou en tout cas ce n'est pas son objectif premier.
    Comme tous les vendeurs de technologie, son idéal, ce n'est pas un monde surveillé à la façon Big Brother, mais plutôt le meilleur des monde ou la technologie a une place importante dans une société contrôlée, pour le bonheur de l'humanité.



  • @bldh
    Mon message n'est pas tout à fait terminé...
    C'est cette conception du meilleur des mondes qu'il nous faut combattre. Un combat de société.
    C'est le meilleur des mondes que tente de venndre François GRODIDIER aux électeurs de METZ.
    Une ville sûre, une ville propre. Qu'est-ce à dire? On débarasse la ville des SDF? On implante 1000 caméras supplémentaires pour tout surveiller, tout contrôler?



  • @bldh merci pour tes réponses ! Effectivement, ça semblait être un test pour les JO... Il me semblait que la CNIL avait saisit l'affaire...
    Affaire à suivre pour les 1000 caméras !


Log in to reply